FABRIQUE

2000/01
Béton blanc préfabriqué
H800/L369(base)/L309(corps)/P489cm
Programme Tramway de la ville d’Orléans (F)


La thématique proposée aux huit artistes sélectionnés par Serge Lemoine pour ce projet de commande publique dans le cadre de la ligne de tramway était « la fabrique » ; le site proposé aux artistes sur le parcours du tramway avait été préalablement désigné par lui. Nous avions tous les mêmes contraintes : l’objet final avait une emprise de huit par quatre mètres en hauteur ou en largeur, budget égale pour tous. Pas de recoins pour éviter les tags etc.…
Une couronne coiffe chacune des deux tours de la cathédrale d’Orléans, motif graphique, il a inspiré mon projet. Une rêverie modeste : une tour, l’escalier, la porte, une couronne.

J’ai dessiné une tour conçue comme une colonne classique, en trois ordres empilés :
La base octogonale en deux plates-formes décalées.
Le corps central est un cylindre octogonal, creux, constitué de trente-deux piliers, à peine espacés.
La partie supérieure dessine une couronne.
La Fabrique est pensée comme un volume sans affectation. Elle est située entre un vaste rond-point, une ligne de chemin de fer, et l’axe du tramway, en bordure d’un double alignement d’arbres jouxtant l’avenue de la Libération. _Percée sur toutes ses faces, elle est close sans être opaque. Coupée au couteau à l’extérieur ; huit facettes, elle est absolument ronde à l’intérieur. J’ai voulu réaliser un objet très lisible (emblème du lieu) depuis le tramway. Le dessin de la couronne se découpe clairement dans le ciel, le jour comme la nuit. Comme on peut l’identifier très facilement, on peut aussi la regarder plus longuement. Elle domine verticalement, elle est à l’échelle des arbres qui l’entourent. Je l’ai voulue surprenante et amusante, comme les Folies ou les Fabriques que l’on rencontre dans les parcs du XVIII siècles. L’intérieur de la tour s’allume la nuit, la fabrique devient une lampe. La Fabrique essentiellement réalisée en éléments de béton blanc préfabriqués en usine, est assemblée sur site. Seule la porte donnant accès à l’intérieur (ouverte exclusivement pour l’entretien), et son encadrement sont réalisés en acier.
La composition du béton et la nature des moules a permis une surface uniforme (pas de granulats apparents), parfaitement lisse, et légèrement satinée. Les angles des éléments sont vifs, et les joints entre eux discrets. La porte est laquée d‘une couleur identique à celle du béton. L’ensemble est traité efficacement contre la corrosion. La porte n’a pas de poignée, mais une serrure pour l’ouverture par clef.