TOURNE SOL


Création d’une grille d’entrée au jardin du Puygarreau. Le travail sera mis en place début 2014.
Voir à l’onglet Oeuvres, un texte de Marie Muraciolle.

Directeur artistique, David Perreau a invité les artistes Pierre Joseph (pour l’aire de jeu), Didier Marcel (un obélisque brisé), et moi même pour la grille d’entrée du jardin de Puygarreau à Poitiers. Ailleurs dans la ville, six textes peints de Christian Robert-Tissot et un rideau de 100 mâts triangulaires à trois couleurs de Benoît-Marie Morciceau

La grille est un élément structurant de mon travail, elle interroge la notion de seuil entre un endroit et un autre, entre un espace public et un autre, privé ou pas. Je m’intéresse aux croisements, aux points de vue qui modifient la perception, aux entrées et sorties, les lieux et moments précis ou les expressions du visage et du corps changent. Pour cela j’étudie une place ou un immeuble, une clairière ou un jardin, une cour ou un rond point et regarde comment ils sont traversés ou isolés. Comment l’environnement peut s’imprimer dans le travail sans être un décor. L’œuvre est une partie active sur laquelle la ville se repose ou se dynamise.
J’ai pensé à une grille très fine, transparente et lumineuse (de l’acier inoxydable) qui bascule vers l’entrée du jardin. En effet les barreaux sont penchés perpendiculairement aux traverses qui ne sont pas horizontales. De plus la grille n’est pas ancrée sur le trottoir côté rue, mais elle est fixée un mètre plus bas dans le jardin ; ma grille ne s’impose pas comme barrière de sécurité mais comme objet de jardin et surtout elle se veut sculpture. En longeant la rampe d’accès au jardin, la grille traverse les différents niveaux du sol jusqu’au trottoir, les passants ont l’air suspendus à la grille.
Nous avons résolu des problèmes de vibration, d’ouverture et de fermeture ergonomique et efficace d’une porte sur quatre mètres de large tout en respectant la finesse et le minimalisme du dessin de la grille.

toutes les news